Philippe Milanta

Né en 1963 à Marseille, Philippe Milanta prend ses premiers cours de piano classique dès l’âge de six ans. À treize ans, il opte pour le Jazz et, de 1976 à 1987, joue dans diverses formations dans la région d’Aix–Marseille, dont celle de Lionel & Stéphane BELMONDO (de 1984 à 1987). Après avoir obtenu une licence en Musicologie, il s’installe à Paris en 1987.

Si, au piano, ses principales influences de départ furent Count Basie, Erroll Garner, Ahmad Jamal et Duke Ellington, il a su s’en émanciper pour trouver un style personnel mêlant sa culture Jazz à celles d’autres musiques.

Le langage musical nuancé de Philippe Milanta privilégie originalité, intensité, surprises et ruptures, swing et émotion.

En 1989, Philippe Milanta a formé son propre Trio (piano, contrebasse, batterie) avec lequel il s’est produit de nombreuses fois en France (notamment en première partie de Ray CHARLES en 1996) et à l’Étranger.

Il a aussi dirigé un Nonet (1991-1994), un Quintet « Philippe Milanta Swing Reloaded 5 » (2005-2006), ainsi qu’un Sextet « Philippe Milanta Kcombo 6 » (2011-2014).

Outre ses propres orchestres, Philippe est aussi le pianiste attitré de nombreuses formations notamment : le « Claude BOLLING Big Band » (depuis 2013), »PENTESSENCE » QUINTET de Glenn FERRIS (depuis sa création en 2004), le Laurent MIGNARD DUKE ORCHESTRA (depuis sa création en 2003), qui joue la musique de Duke Ellington et « ELLINGTOMANIA » de François BIENSAN (depuis 1988), devenu François BIENSAN OCTET.

Philippe Milanta a composé plus d’une centaine de morceaux dont une vingtaine a été enregistré en disque. Arrangeur de plus de trois cents morceaux pour son propre Trio et de plus d’une centaine pour
Spanky WILSON, Il a aussi écrit pour l’orchestre d’Al GREY, et pour le Count BASIE ORCHESTRA.

De son piano, il a dirigé le Duke ELLINGTON Orchestra en 1999 pour une partie de concert. Il a aussi été l’invité du Count BASIE Orchestra dirigé par Frank FOSTER.

En 1996, Philippe Milanta a obtenu le prix Sidney Bechet (meilleur musicien français de Jazz classique de l’année) de l’Académie du Jazz.

En 2001, il a été finaliste du prix Boris Vian (décerné par l’Académie du Jazz au meilleur disque enregistré par un musicien français) pour son album PHILIPPE MILANTA TRIO(S) – « Wild?… ».